Archives de
Auteur : Hélène Duffau

Écrire en dimanche : 10 novembre 2019

Écrire en dimanche : 10 novembre 2019

Écrire en dimanche est une journée consacrée à l’écriture qui se déroule mensuellement à Toulouse. Elle est ouverte à celles et ceux qui ont le désir d’écrire, qui écrivent, en rêvent, n’osent pas… Déroulement Écrire en dimanche vous accueille de 9 h 45 à 16 h 45, quartier Saint-Cyprien (Toulouse). Après un échauffement fait de jeux d’écriture, vous écrivez à partir d’images, de mots, de phrases, de mises en scène… Plusieurs propositions se succèdent pendant la journée, permettant de construire…

Lire la suite Lire la suite

Lavomatic

Lavomatic

C’est le matin. Pour une fois, une parmi de rares fois, il a poussé le sommeil au-delà du lever du jour. Ces matins-là, où le sommeil profite d’une ville calme, il peut les compter sur les doigts d’une main. Les journées qui démarrent dans une forme d’apaisement sont moindres depuis qu’il s’est installé dans ce quartier. Aussi, dès qu’il s’imagine déménager pour un endroit plus calme, il pense à ces pépites, à ces moments doux qui lui offrent de se…

Lire la suite Lire la suite

L’Œuvre sans auteur

L’Œuvre sans auteur

Kurt Barnet est enfant dans l’Allemagne qui se nazifie. En 1937, sous l’influence d’une propagande menée tambour battant, bien des artistes sont réputés produire un art dégénéré. Il y a des critères du bon goût et de l’esthétique, un point c’est tout, et il importe de le transmettre à la population. Kurt visite un musée de Dresde en compagnie de la tante Elizabeth. Sensible, fantasque, elle lui confie son goût pour ces artistes mis à l’index dont les travaux la…

Lire la suite Lire la suite

Le Cercle des danseurs disparus

Le Cercle des danseurs disparus

Nuit de la jeune chorégraphie. C’est un extrait du spectacle Réminiscences par la compagnie Le Cercle des danseurs disparus qui clôt la soirée. Le plateau est petit dans la cour du château comtal de la cité de Carcassonne. Trop petit pour la mise en scène usuelle. Temps imparti : 17 minutes. Réminiscences débute de façon merveilleusement poétique, surprenante et déroutante à la fois. L’illusion fonctionne, on ne sait plus d’où sortent ces mains, ces pieds, qui est où, qui fait quoi…

Lire la suite Lire la suite

Lana

Lana

Lana est une fiction issue du réel. Si la plupart de mes travaux d’autrice interrogent la violence faite aux femmes, ce texte est issu de témoignages recomposés en fiction. Dès 2003 et la publication de Trauma, mon premier roman, j’ai reçu des confidences de personnes victimes de violences sexuelles. Puis de personnes dont les pratiques ont généré ce type de violences. J’ai enquêté, rencontré des soignant.es, noté et consigné. J’ai compris l’équation de l’impossible capacité à se remémorer des événements…

Lire la suite Lire la suite

Sur la place

Sur la place

Il y a le « in » et le « off », et ce n’est pas Avignon. Dorénavant, chaque festival joue cette double partition. C’est donc un festival comme un autre, à double programmation. Une part se joue dans l’étrange décor de la cité médiévale. L’autre sur une place ou dans un square public de la vieille ville. Gros son dans les rues bien après vingt-deux heures. Il semble que les vibrations excitent les émotions, que l’alcool chauffe les esprits, distord les corps. Des…

Lire la suite Lire la suite

Urgences

Urgences

C’est un jour férié. Un jour où les médecins vaquent loin de leur clientèle. Un jour où l’hôpital reste le seul endroit où déposer peine et douleur. C’est une ville de moyenne densité. L’hôpital y est périphérique, inaccessible sans voiture. Le bus peut-être mais, un jour férié… Tout juste après 9 h, tout au plus 5 cas patientent sous les écrans diffusant BFM TV. La météo est étrange : du soleil sur la France sauf sous une bande de pluie…

Lire la suite Lire la suite

Supermarché

Supermarché

Elle s’est arrêtée dans une zone commerciale. Paysage d’automne sur sa route, couleurs flamboyantes. Paysage goudron et panneaux solaires sur le parking gris sombre. Il fait doux, l’air est encore tendre. Un vent léger tire sa portière quand elle la pousse depuis l’habitacle. L’air est chargé d’iode, elle l’inspire à pleins poumons. Il est près de 14 h, elle n’a rien prévu pour le déjeuner et la faim tiraille son estomac. Elle pense entrer brièvement dans le centre commercial pour…

Lire la suite Lire la suite

Monsieur (Sir)

Monsieur (Sir)

Le film s’ouvre sur Ratna — Tillotama Shome — contrainte de quitter son village où elle est venue quelques jours en « congés », pour rentrer chez son maître à Bombay. Celui-ci vient de renoncer à son mariage, sa domestique est attendue. Au cours de son long périple en bus, train, moto taxi, elle passe à nouveau ses bracelets à ses poignets, écoute de la musique via son téléphone. Au village, elle ne fait pas ce qu’elle veut, ne s’habille pas comme…

Lire la suite Lire la suite