Archives de
Catégorie : Carnets

Lavomatic

Lavomatic

C’est le matin. Pour une fois, une parmi de rares fois, il a poussé le sommeil au-delà du lever du jour. Ces matins-là, où le sommeil profite d’une ville calme, il peut les compter sur les doigts d’une main. Les journées qui démarrent dans une forme d’apaisement sont moindres depuis qu’il s’est installé dans ce quartier. Aussi, dès qu’il s’imagine déménager pour un endroit plus calme, il pense à ces pépites, à ces moments doux qui lui offrent de se…

Lire la suite Lire la suite

Lana

Lana

Lana est une fiction issue du réel. Si la plupart de mes travaux d’autrice interrogent la violence faite aux femmes, ce texte est issu de témoignages recomposés en fiction. Dès 2003 et la publication de Trauma, mon premier roman, j’ai reçu des confidences de personnes victimes de violences sexuelles. Puis de personnes dont les pratiques ont généré ce type de violences. J’ai enquêté, rencontré des soignant.es, noté et consigné. J’ai compris l’équation de l’impossible capacité à se remémorer des événements…

Lire la suite Lire la suite

Sur la place

Sur la place

Il y a le « in » et le « off », et ce n’est pas Avignon. Dorénavant, chaque festival joue cette double partition. C’est donc un festival comme un autre, à double programmation. Une part se joue dans l’étrange décor de la cité médiévale. L’autre sur une place ou dans un square public de la vieille ville. Gros son dans les rues bien après vingt-deux heures. Il semble que les vibrations excitent les émotions, que l’alcool chauffe les esprits, distord les corps. Des…

Lire la suite Lire la suite

Urgences

Urgences

C’est un jour férié. Un jour où les médecins vaquent loin de leur clientèle. Un jour où l’hôpital reste le seul endroit où déposer peine et douleur. C’est une ville de moyenne densité. L’hôpital y est périphérique, inaccessible sans voiture. Le bus peut-être mais, un jour férié… Tout juste après 9 h, tout au plus 5 cas patientent sous les écrans diffusant BFM TV. La météo est étrange : du soleil sur la France sauf sous une bande de pluie…

Lire la suite Lire la suite

Supermarché

Supermarché

Elle s’est arrêtée dans une zone commerciale. Paysage d’automne sur sa route, couleurs flamboyantes. Paysage goudron et panneaux solaires sur le parking gris sombre. Il fait doux, l’air est encore tendre. Un vent léger tire sa portière quand elle la pousse depuis l’habitacle. L’air est chargé d’iode, elle l’inspire à pleins poumons. Il est près de 14 h, elle n’a rien prévu pour le déjeuner et la faim tiraille son estomac. Elle pense entrer brièvement dans le centre commercial pour…

Lire la suite Lire la suite

Allumer le feu

Allumer le feu

— Fiction du réel — Elle n’en peut plus. Du tout. Elle n’en peut plus du tout. Les ennuis ont commencé il y a quelques semaines, non, quelques mois maintenant, il lui faut bien l’admettre. Elle l’a senti venir ce tournant. Elle l’a senti venir mais elle a cru que l’orage passerait, celui-ci comme les précédents. Une affaire de patience et de temps. Une affaire qu’elle essaierait de maîtriser autant que faire se peut. C’est ce qu’elle s’était dit quand…

Lire la suite Lire la suite

Un matin calme…

Un matin calme…

Au lever du jour, le brouillard a envahi le paysage. L’air est saturé d’humidité. Les berges du Tarn ressemblent étrangement aux Landes en hiver, l’odeur de résine en moins. Elle marche au long de la rivière. Bonnet couvrant les oreilles, gants doublés polaire, elle a enfilé une doudoune dont le gonflant d’air l’isole du froid arrivé trop tôt cette année. Changement climatique ou pas, elle peste d’avoir dû changer de garde-robe d’une semaine à l’autre. Remisés les collants fins, les…

Lire la suite Lire la suite

Les jeunes n’aiment pas l’herbe

Les jeunes n’aiment pas l’herbe

Pause déjeuner près de la médiathèque aux flancs rouges. Comme à l’accoutumée dès que le temps le permet été comme hiver, lycéennes et lycéens achètent leur repas dans le supermarché discount de l’espace commercial. Et pique-niquent à l’ombre des conifères de l’espace vert. Là, deux tables à lames de bois avec bancs reliés. Trois sièges en fer ajouré en guise d’assise, disséminés en trois points. Et sous un préau, deux autres banquettes de trois sièges. De l’herbe piquée de pâquerettes…

Lire la suite Lire la suite

Lundi matin

Lundi matin

Elle arpente les rues sac à main à l’épaule droite, sacoche à main gauche. Ciel gris sur trottoirs détrempés. La nuit a été pluvieuse, l’air est saturé d’humidité. Elle regarde ses pas pour éviter de glisser. Ses semelles tiennent le pavé. Ce matin, elle prendra le bus, bien moins onéreux que le train. Du simple au double d’après son étude comparée. La loi Macron n’y peut rien, c’est le Département qui a fait les lignes et les tarifs. Puisque les…

Lire la suite Lire la suite