Archives de
Catégorie : Lire voir écouter

L’Œuvre sans auteur

L’Œuvre sans auteur

Kurt Barnet est enfant dans l’Allemagne qui se nazifie. En 1937, sous l’influence d’une propagande menée tambour battant, bien des artistes sont réputés produire un art dégénéré. Il y a des critères du bon goût et de l’esthétique, un point c’est tout, et il importe de le transmettre à la population. Kurt visite un musée de Dresde en compagnie de la tante Elizabeth. Sensible, fantasque, elle lui confie son goût pour ces artistes mis à l’index dont les travaux la…

Lire la suite Lire la suite

Le Cercle des danseurs disparus

Le Cercle des danseurs disparus

Nuit de la jeune chorégraphie. C’est un extrait du spectacle Réminiscences par la compagnie Le Cercle des danseurs disparus qui clôt la soirée. Le plateau est petit dans la cour du château comtal de la cité de Carcassonne. Trop petit pour la mise en scène usuelle. Temps imparti : 17 minutes. Réminiscences débute de façon merveilleusement poétique, surprenante et déroutante à la fois. L’illusion fonctionne, on ne sait plus d’où sortent ces mains, ces pieds, qui est où, qui fait quoi…

Lire la suite Lire la suite

Monsieur (Sir)

Monsieur (Sir)

Le film s’ouvre sur Ratna — Tillotama Shome — contrainte de quitter son village où elle est venue quelques jours en « congés », pour rentrer chez son maître à Bombay. Celui-ci vient de renoncer à son mariage, sa domestique est attendue. Au cours de son long périple en bus, train, moto taxi, elle passe à nouveau ses bracelets à ses poignets, écoute de la musique via son téléphone. Au village, elle ne fait pas ce qu’elle veut, ne s’habille pas comme…

Lire la suite Lire la suite

Celle que vous croyez

Celle que vous croyez

Celle que vous croyez est un film de Safy Nebbou adapté du roman de Camille Laurens paru sous le même titre. Claire Millaud — Juliette Binoche — enseigne la littérature à l’université. Elle approche de la cinquantaine, vit seule, divorcée d’un mari parti avec une bien plus jeune. Ses deux garçons sont en garde alternée. Elle fréquente un amant jeune et goujat qui la malmène. Alors qu’elle tente de le joindre un soir, c’est Alex, le colocataire, qui répond au…

Lire la suite Lire la suite

Sorry to bother you

Sorry to bother you

Voilà un moment que je n’avais pas vu un film aussi déjanté, caustique, critique, tonique. Cela fait beaucoup pour un seul, mais c’est vraiment ce que j’ai ressenti pendant la projection de Sorry to Bother You, de Boots Riley, à l’American Cosmograph de Toulouse. Du Spike Lee des jeunes années à la sauce Gondry, tout comme ! Le film s’ouvre sur une scène de chambre, dans laquelle deux amants, Cassius Green (Cash) — Lakieth Stanfield — et Detroit — Tessa…

Lire la suite Lire la suite

Viol. Une histoire d’amour

Viol. Une histoire d’amour

En 2003, Joyce Carol Oates publie Rape. A love story aux États-Unis. Le roman est traduit par Claude Seban et paraît en 2006 en France aux éditions Philippe Rey. C’est également en 2003 que paraît Trauma, mon premier roman, sur le sujet similaire de la violence sexuelle qui fracasse les vies quand des hommes s’arrogent le droit d’importuner des femmes. Quand ils croient avoir le droit de se « servir ». Dans Viol. Une histoire d’amour, l’auteure pose le ton…

Lire la suite Lire la suite

Lettre à une petiote sur l’abominable histoire de la bouffe industrielle

Lettre à une petiote sur l’abominable histoire de la bouffe industrielle

Après sa Lettre à un paysan sur le merdier qu’est devenue l’agriculture, Fabrice Nicolino s’adresse à sa petiote pour lui expliquer le monstre qu’est devenue l’industrie agroalimentaire. Raréfaction des espèces végétales dans la nourriture humaine — de 30 000 espèces comestibles recensées, 12 seulement assurent la base des repas des ¾ de la population planétaire. Violence des multinationales du crime chimique de guerre — gaz sarin, agent orange… — reconverties en fournisseuses planétaires de pesticides dont elles savent la toxicité….

Lire la suite Lire la suite

Le Semeur

Le Semeur

Le Semeur est le premier long métrage de Marine Francen, inspiré du roman de Violette Ailhaud — qui cacherait sans doute le nom d’une autre auteure, un pseudonyme donc, si l’on en croit Slate. En 1852, un village cévenol est vidé de ses hommes par les troupes napoléoniennes. Après le coup d’État qui a sonné la fin de la Deuxième République, l’empereur Napoléon III fait emprisonner les Républicains du territoire. Demeurées seules, les femmes s’organisent pour subvenir à leurs besoins….

Lire la suite Lire la suite

Dans la forêt

Dans la forêt

Dans la forêt est le premier roman de l’Américaine Jean Hegland. Le texte est publié aux États-Unis en 1996 et rencontre le succès, il est adapté au cinéma. Il faudra pourtant attendre 20 ans pour une publication française aux excellentes éditions Gallmeister, dans la traduction de Josette Chicheportiche. Sans jamais la nommer, le roman évoque la fin d’un monde. Comment faire quand plus rien ne fonctionne comme avant ? Comment se nourrir, assurer son hygiène ? Comment passer l’hiver et préparer l’été ?…

Lire la suite Lire la suite