Écrire en dimanche

Écrire en dimanche

Écrire en dimanche est un atelier d’écriture mensuel à Gaillac, dans le Tarn. Bulle hors du temps pour une immersion dans l’écriture, pour les débutant-es et les confirmé-es. Il s’agit de renouer avec son imaginaire, d’écrire et de partager ses travaux, de bénéficier d’appui méthodologique et de conseils, dans une ambiance conviviale. Deux rendez-vous avant la pause estivale : 27 mai et 1er juillet. Puis : 30 septembre – 4 novembre – 16 décembre. Participant-es Que vous ayez ou non…

Lire la suite Lire la suite

Viol. Une histoire d’amour

Viol. Une histoire d’amour

En 2003, Joyce Carol Oates publie Rape. A love story aux États-Unis. Le roman est traduit par Claude Seban et paraît en 2006 en France aux éditions Philippe Rey. C’est également en 2003 que paraît Trauma, mon premier roman, sur le sujet similaire de la violence sexuelle qui fracasse les vies quand des hommes s’arrogent le droit d’importuner des femmes. Quand ils croient avoir le droit de se « servir ». Dans Viol. Une histoire d’amour, l’auteure pose le ton…

Lire la suite Lire la suite

Écrire en dimanche 2018

Écrire en dimanche 2018

Ateliers d’écriture mensuels [à Gaillac, Tarn] Rendez-vous les 21 janvier – 25 février – 25 mars – 6 mai – 3 juin – 1er juillet – 30 septembre – 4 novembre – 2 décembre Écrire en dimanche est une bulle hors du temps. C’est un moment d’immersion dans l’écriture, pour les débutant.es et les confirmé.es. Il s’agit de renouer avec son imaginaire, d’écrire et de partager ses travaux, de bénéficier d’appui méthodologique et de conseils, dans une ambiance conviviale. Participant.es…

Lire la suite Lire la suite

Lettre à une petiote sur l’abominable histoire de la bouffe industrielle

Lettre à une petiote sur l’abominable histoire de la bouffe industrielle

Après sa Lettre à un paysan sur le merdier qu’est devenue l’agriculture, Fabrice Nicolino s’adresse à sa petiote pour lui expliquer le monstre qu’est devenue l’industrie agroalimentaire. Raréfaction des espèces végétales dans la nourriture humaine — de 30 000 espèces comestibles recensées, 12 seulement assurent la base des repas des ¾ de la population planétaire. Violence des multinationales du crime chimique de guerre — gaz sarin, agent orange… — reconverties en fournisseuses planétaires de pesticides dont elles savent la toxicité….

Lire la suite Lire la suite

Allumer le feu

Allumer le feu

— Fiction du réel — Elle n’en peut plus. Du tout. Elle n’en peut plus du tout. Les ennuis ont commencé il y a quelques semaines, non, quelques mois maintenant, il lui faut bien l’admettre. Elle l’a senti venir ce tournant. Elle l’a senti venir mais elle a cru que l’orage passerait, celui-ci comme les précédents. Une affaire de patience et de temps. Une affaire qu’elle essaierait de maîtriser autant que faire se peut. C’est ce qu’elle s’était dit quand…

Lire la suite Lire la suite

Le Semeur

Le Semeur

Le Semeur est le premier long métrage de Marine Francen, inspiré du roman de Violette Ailhaud — qui cacherait sans doute le nom d’une autre auteure, un pseudonyme donc, si l’on en croit Slate. En 1852, un village cévenol est vidé de ses hommes par les troupes napoléoniennes. Après le coup d’État qui a sonné la fin de la Deuxième République, l’empereur Napoléon III fait emprisonner les Républicains du territoire. Demeurées seules, les femmes s’organisent pour subvenir à leurs besoins….

Lire la suite Lire la suite

Dans la forêt

Dans la forêt

Dans la forêt est le premier roman de l’Américaine Jean Hegland. Le texte est publié aux États-Unis en 1996 et rencontre le succès, il est adapté au cinéma. Il faudra pourtant attendre 20 ans pour une publication française aux excellentes éditions Gallmeister, dans la traduction de Josette Chicheportiche. Sans jamais la nommer, le roman évoque la fin d’un monde. Comment faire quand plus rien ne fonctionne comme avant ? Comment se nourrir, assurer son hygiène ? Comment passer l’hiver et préparer l’été ?…

Lire la suite Lire la suite

L’Orchestre en or

L’Orchestre en or

L’orchestre en or est une formation musicale singulière composée de sept membres : cinq cuivres [ou vents], un batteur, un chanteur. Le groupe existe depuis cinq ans et prépare son deuxième album. L’Orchestre en or joue les compositions de Camille Scheppet, au saxophone. Xavier Machault chante des textes de son cru ou empruntés. Félix Gibert est au trombone, Franck Bodin à la batterie, Gaël Ritteau joue de la trompette et raconte quelque histoire [le jardin n’existe pas…]. À l’avant-scène, Gwen Lebars…

Lire la suite Lire la suite

Un matin calme…

Un matin calme…

Au lever du jour, le brouillard a envahi le paysage. L’air est saturé d’humidité. Les berges du Tarn ressemblent étrangement aux Landes en hiver, l’odeur de résine en moins. Elle marche au long de la rivière. Bonnet couvrant les oreilles, gants doublés polaire, elle a enfilé une doudoune dont le gonflant d’air l’isole du froid arrivé trop tôt cette année. Changement climatique ou pas, elle peste d’avoir dû changer de garde-robe d’une semaine à l’autre. Remisés les collants fins, les…

Lire la suite Lire la suite

La photo, un art politique

La photo, un art politique

Le festival de photographie Les Rencontres d’Arles invite chaque année les photographes d’un pays particulier. La Colombie était à l’honneur cet été et, à travers elle, des photographes d’hier et d’aujourd’hui. La vuelta ! La Vuelta ! est le titre de l’exposition consacrée à 28 artistes invité-es de Colombie. Ce mot issu de l’argot des narcotrafiquants signifie « meurtre, trafic, vol ». Mais aussi « le tour », dans le sens des rondes que répètent des passeurs de drogue à travers les quartiers qu’ils parcourent…

Lire la suite Lire la suite