Monsieur (Sir)

Monsieur (Sir)

Le film s’ouvre sur Ratna — Tillotama Shome — contrainte de quitter son village où elle est venue quelques jours en « congés », pour rentrer chez son maître à Bombay. Celui-ci vient de renoncer à son mariage, sa domestique est attendue.

Au cours de son long périple en bus, train, moto taxi, elle passe à nouveau ses bracelets à ses poignets, écoute de la musique via son téléphone. Au village, elle ne fait pas ce qu’elle veut, ne s’habille pas comme elle veut.Dans la société indienne partagée en caste, Ratna est a été mariée à 17 ans à un homme malade, parce que la famille ne demandait pas de dot. Elle s’est retrouvée veuve deux ans plus tard. Participant à l’émancipation de sa jeune sœur à laquelle elle souhaite un autre avenir que le sien — c’est-à-dire autre chose que se marier et renoncer à tout pour se mettre au service d’un homme —, elle finance ses études de gestion et rêve qu’elles créent ensemble une entreprise de mode. Ratna veut apprendre la couture qui la passionne et attend vivement que sa sœur obtienne son diplôme de fin d’études.

À Bombay, “Monsieur” se prénomme Ashwin — Vivek Gomber. Il est triste, erre dans son sublime et immense appartement dans lequel sa bonne, elle, niche dans une minuscule pièce. Il se consacre à son travail, après avoir renoncé à sa future femme qui a eu une aventure avec un autre, conscient qu’il n’était pas l’homme de sa vie, de même qu’elle n’était sans doute pas la femme de la sienne. Le jeune homme fortuné est entouré et convoité. Ses proches veulent le consoler dans d’autres bras et lui présentent quelques prétendantes. Ashwin, un homme respectueux de lui-même comme des autres — parmi lesquelles sa domestique — n’en a que peu le goût.

Dans l’appartement, la proximité avec Ratna, sa joie de vivre et les rêves qui l’animent vont, peu à peu, amener Ashwin à sortir de sa retenue et à lui venir en aide. Et puis, il va s’éprendre d’elle, un total scandale dans la société en caste, pour sa famille notamment qui ne tolérerait pas une telle mésalliance, ce que son meilleur ami ne manque pas de lui rappeler.

Complice et amie d’une autre domestique, Ratna confie ses doutes et ses inquiétudes. La solidarité entre femmes fonctionne, elles se soutiennent. Mais l’on sent la précarité de ces femmes qu’un rien peut priver de leur travail et les mettre à la rue, du jour au lendemain.

Quand Ratna se désole du mariage de sa sœur — prête à tout pour partir vivre à Bombay, même à abandonner ses études à 2 mois de l’examen — Ratna craint pour son rêve. Elle se sent trahie mais comprend qu’elle a contraint sa sœur dans son projet. Pour autant, Ashwin la rassure en lui confirmant que les hommes de la ville aiment que leur femme travaille, ce qui est un bon présage pour sa sœur.

Et puis, l’amour… Ashwin va reprendre goût à la vie et sortir de sa torpeur. Grâce à Ratna, il reprendra la poursuite de ses rêves, de même que la jeune femme s’occupera des siens.

Premier film de la réalisatrice Rohena Gera, Monsieur est un film d’émancipation : celle d’une jeune femme qui, soutenue par son patron et l’entourage de celui-ci, changera de condition sociale ; celle d’un jeune homme qui, ému par une femme à laquelle il ne saurait prétendre, va reprendre le cours de sa vie au-delà des limites imposées par son groupe d’appartenance sociale.

Le film a reçu plusieurs récompenses.

Monsieur chez Wikipedia.https://fr.wikipedia.org/wiki/Monsieur_(film,_2018)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.