Autrice

Autrice

— Autrice ? Ah, ben c’est moche comme mot ça ! C’est comme écrivaine. Dans écrivaine, il y a le mot « vaine ».
— Mouais… autrice tout aussi moche qu’actrice, alors ? Vaine aussi moche que le vain d’écrivain, en somme…
— Ben, sauf qu’actrice au moins, c’est dans le dictionnaire.
— Ça me scie que dans cette langue, ce soit toujours le féminin qu’on trouve moche. Le féminin qu’on mette entre parenthèses comme dans la tentative de double-genre des annonces de Pôle emploi… Autrice, c’est un mot  ancien, aussi beau qu’actrice et conductrice et enquêtrice et directrice et factrice et j’en passe…
— Non mais, c’est qu’un mot quoi, on va pas s’énerver quand même !
— Je crois qu’il serait temps de prendre conscience que le féminin doit reprendre sa place dans la langue française.
— Ah ben c’est tout toi ça, toi et tes prises de conscience…
— Mais quand même, la féminisation des fonctions, c’est un sujet… un sujet politique, non ?

Mon parcours

Après quelques tentatives professionnelles, j’ai assisté Pascal Quignard et Philippe Sollers pendant près de 10 ans aux éditions Gallimard : j’ai appris à lire et développé une approche critique des textes, fait mes premiers pas en informatique. En parallèle, j’ai écrit des textes pour mes chansons. J’ai poursuivi ma carrière en tant que préparatrice de copie-correctrice : renforcement de mon regard analytique, recherche de l’équilibre d’une phrase, réécriture et correction. Puisque ce métier s’exerce principalement à domicile, j’ai mis en place une méthodologie de travail « à distance » et structuré mon emploi du temps.

J’ai composé deux enfants et suis entrée dans la formation professionnelle, en conservant une activité dans l’édition. Au tournant du 21e siècle, j’ai développé des formations par alternance en BTS, créé des partenariats professionnels, recruté intervenants et alternants, enseigné. J’ai acquis des outils de gestion de projet, des compétences pédagogiques, commerciales et relationnelles.

Après la publication de mon premier roman en 2003, je suis devenue indépendante. J’ai développé des prestations de formation qui m’ont menée vers le conseil aux organisations et aux particuliers. Pour satisfaire ma curiosité intellectuelle, j’ai écrit des articles pour une publication dédiée à la formation, puis pour un trimestriel d’écologie dont je suis devenue rédactrice en chef : conception éditoriale, gestion de projet, gestion d’équipe, le plus souvent à distance.

En 2007, j’ai eu l’intuition que la littérature contemporaine, celles et ceux qui la font ont un rôle à jouer dans l’émergence du sentiment d’européanité. Après 4 ans de conception de l’action Écrire l’Europe et la recherche de financements, j’ai fondé Graphites, opérateur culturel.

En 2010, j’ai rejoint l’équipe fondatrice du master Métiers de l’écriture et de la création littéraire à l’université Jean-Jaurès, Toulouse-2. J’y ai enseigné la création littéraire.

Pendant les années suivantes, j’ai partagé mon temps professionnel entre le conseil, la formation et l’enseignement, la direction de Graphites, la création littéraire, les ateliers d’écriture…

En 2019, je rejoins l’agence régionale du livre Occitanie Livre & Lecture à un poste de chargée de mission Vie littéraire et Éducation artistique.

Une réaction au sujet de « Autrice »

  1. Bonsoir Hélène,

    Je viens de tomber complètement par hasard sur vos mots et votre page.
    Un grand merci pour ce texte que je vais m’empresser de faire lire à toute l’équipe des Arts Oseurs.
    J’aime votre écriture et suis très flattée du regard que vous avez porté sur notre petite aventure.
    Au plaisir de se croiser.
    Périne Faivre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.