Coronavigation en air trouble 1/3, par Alain Damasio

Coronavigation en air trouble 1/3, par Alain Damasio

Voici un extrait d’une critique de l’écrivain Alain Damasio. L’article complet est à lire dans les pages du blog de l’écrivain chez Mediapart.

« (…) Il ne s’agit pas de dire que le covid-19 n’est pas grave. Il ne s’agit pas de faire un concours de mortalité comparée en ricanant sur l’importance inaperçue des grippes saisonnières (13 000 morts sur la saison 2017-2018) ou en pointant, narquois, l’hyperfocalisation nécessaire des mortes par féminicide (126 en 2019) face aux morts invisibilisés des cancers du cerveau, des suicides ou de la tuberculose en Afrique. Il s’agit bien plutôt de se demander : dans ce champ primordial des « morts évitables », pourquoi les décès liés au coronavirus sont-ils parvenus à mobiliser l’attention mondiale aussi magnifiquement ? Pourquoi n’y est-on pas parvenu avec les cancers dus aux pesticides, par exemple, avec la pollution atmosphérique qui fait 45 000 mots par an en France ou pire encore avec le réchauffement climatique ? (…) »

Je recommande la lecture du roman de science-fiction d’Alain Damasio, Les Furtifs, récemment paru chez la Volte, pour le monde totalement privatisé par des multinationales qu’il met en scène, en autres.

Une réaction au sujet de « Coronavigation en air trouble 1/3, par Alain Damasio »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.