Yvonne 8/8

Yvonne 8/8

À le fréquenter, Yvonne avait enfin libéré sa parole érotique et mis en mots des désirs enfouis depuis des décennies. Elle se plaisait même à certaines crudités qui lui auraient auparavant mis le rouge aux joues.

Aux Sables-d’Olonne, Yvonne a entendu dire qu’on trouve cette année sur la plage principale des personnes embauchées par la municipalité pour enduire le corps de crème solaire de celle ou celui qui en fait la demande. Yvonne voit là un premier lieu d’exploration. Car Maurizio ne la suit pas pendant les congés — bien qu’elle ne lui ait jamais fait la proposition ouvertement. Sans doute qu’ici comme ailleurs, de jeunes gens sont en quête de sensations avec des femmes d’expérience. On en trouve partout ! lui avait confirmé Maurizio, jamais jaloux ni possessif.

Autour de la table du petit déjeuner, elle regarde Marie et s’efforce de ne pas lui rentrer dedans pour la réveiller de sa sinistrose. Lui dire que la vie vaut bien mieux que cette figure longue et crispée qu’elle affiche avec le dédain obligé. Elle lui adresse un clin d’œil. Marie ose un sourire et rougit ce qu’Yvonne traduit par un point en sa faveur. Marie s’ennuie ferme tandis qu’Yvonne s’apprête à lui faire quelque proposition afin de l’occuper pendant les moments de sieste de son cher époux.

Les femmes lui ont toujours fait envie : il est maintenant temps qu’elle expérimente !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *