Un monde sans travail ?

Un monde sans travail ?

La robotisation est à l’œuvre dans de nombreux secteurs d’activité. Chez certains, les essais technologiques sont tenus au secret, notamment dans le transport de marchandises, tandis que les voitures individuelles sans chauffeur sont vantées. Mais que deviendront celles et ceux qui sont encore employé-es dans un monde où la robotique est utilisable à merci, sans arrêt réglementaire, sans négociation de salaire, sans pénibilité ou autres burn-out que connaissent bien des organisations aujourd’hui ?

Robotisation versus emploi : qui l’emporte ?

Philippe Borrel est un réalisateur qui scrute son époque. Après L’Urgence de ralentir, il co-écrit avec Noël Mamère le documentaire Un monde sans travail ?, diffusé mercredi 11 octobre à 20 h 50 sur France 5.

Pour tenter de répondre à l’épineuse question de la fin de l’emploi induite par la robotisation, Philippe Borrel a parcouru le monde en quête d’éléments d’analyse et de témoignages. Je suis parmi celles et ceux qui ont réfléchi devant sa caméra.

« Le plein-emploi apparait comme le symbole d’un passé révolu. Les machines intelligentes, plus fiables et moins coûteuses que les humains, sont en passe de les remplacer tandis que l’essor des algorithmes contribue à une automatisation croissante du travail. La prochaine cible de cette quatrième révolution industrielle : les cols-blancs, le cœur de la classe moyenne. Un monde sans travail ? mène l’enquête en Europe et aux États-Unis sur la fin annoncée de l’emploi et sur les opportunités qu’elle offre dans une société débarrassée du mythe de la croissance à tout prix. »

Sur France 5, Un monde sans travail, temps fort de la semaine.
Page Facebook du film
Chez Reporterre, un article de Tiffany Blandin pose la question de la robotisation massive : L’intelligence artificielle est le défi majeur posé à l’emploi humain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *