Archives de
Étiquette : océan

Un vieil homme et deux chiennes

Un vieil homme et deux chiennes

Le vent souffle sur sa promenade. Elle jubile. En forêt, particulièrement en forêt de résineux, le vent chante comme l’océan en bord de plage. Yeux fermés elle pourrait sentir l’iode. Essuyer ses lunettes de soleil ensuite pour y détacher ce film gras que le souffle de mer n’a de cesse de distiller. Elle inspire. Expire. Accompagne sa marche de large mouvements d’épaule. Tendues les épaules. Comme le reste d’elle d’ailleurs. Elle a beau s’assouplir dès le réveil avec une salutation…

Lire la suite Lire la suite

Soleil couchant #1

Soleil couchant #1

Une nouvelle en deux épisodes extraite du recueil en cours de construction Femmes à la plage. Ils se sont rencontrés au restaurant. Elle, plateau de fruits de mer, lui, lieu sur riz sauvage. La serveuse l’avait installé à côté d’elle, face à la mer. Il l’avait saluée, s’était assis et avait ajusté sa chaise pour être à la bonne distance. C’est avec ces mots qu’ils avait entrepris la conversation : excusez mon manège, je cherche la bonne distance. Elle avait souri,…

Lire la suite Lire la suite

Radio Occitanie : Vingt et une heures

Radio Occitanie : Vingt et une heures

Écoutez en ligne l’émission Page à page de Claire Ambill consacrée, le 24 avril dernier, à Vingt et une heures. Cela démarre après le générique I wanna be loved by you, sur radio Occitanie. Vingt et une heures chez Page à page du 24 avril 2015. Ou en format mp3 pour l’enregistrement.

Vingt et une heures

Vingt et une heures

Mon nouveau roman paraît aujourd’hui en librairie. Publié à l’École des loisirs, collection « Médium », il s’adresse aux adolescents — aux adultes aussi ! — et raconte la journée singulière de Pauline et de son frère Émilien, seuls au bord de l’océan, en plein hiver. Absence inexpliquée de leur mère, souvenirs douloureux qui refont surface, agacement et dispute face au danger à braver… dans la station balnéaire déserte aucun réseau de téléphonie pour appeler de l’aide lorsque le drame survient. Vingt et une heures…

Lire la suite Lire la suite

Océan

Océan

Il est un endroit que j’aime par-dessus tout : la côte landaise, déserte.   Plage à l’infini, ressac et son vacarme, lumière à nulle autre pareille. Cet océan-là est une source inépuisable d’inspiration, mais aussi de repos de l’âme, de ressourcement au fil du temps souvent impétueux, particulièrement en hiver.

Vingt et une heures

Vingt et une heures

Ma joie, immense, lorsque Martine, ma voisine, sonne à la porte ce matin pour me confier le colis qu’elle a accueilli chez elle en mon absence. À l’intérieur, les exemplaires « service de presse » de mon nouveau roman, Vingt et une heures, à paraître en janvier à l’École des loisirs. Premier texte pour la jeunesse, public adolescent.  

Cher automne

Cher automne

Elle aime l’automne pour les couleurs de saison. Unique moment de l’année où la nature se pare d’autant de gaieté. Elle aime l’automne pour l’air qui fraîchît et se charge d’humidité. Le soleil qui descend plus tôt derrière l’horizon laissant au-dessus des têtes une fin d’après-midi assombrie. Elle aime l’automne pour les châtaignes en forêt, prétextes à de longues balades. Elle arpente les bois, ses sifflements accompagnent son refus de se faire passer pour gibier. Humus en sous-bois. Odeurs de…

Lire la suite Lire la suite

Front d’océan

Front d’océan

Assis sur le réhausseur posé sur sa chaise derrière la table de restaurant, il se tient face à son père, à la droite de sa mère. Il a trois ans et demi. Dans son assiette, un steak frites à peine entamé. Il n’a pas faim. C’est du moins ce que concède son père qui a observé le minuscule appétit de son fils ces temps derniers. Ils viennent de Lyon. Partis dès huit heures du matin, ils ont roulé toute la…

Lire la suite Lire la suite