Paula Cassagne, appt 315 : 4/10

Paula Cassagne, appt 315 : 4/10

Épisode 4/10

Les mammouths à sabots ne l’avaient écrasée, foulée, piétinée qu’à une seule reprise. Le lendemain, Paula s’était réveillée courbaturée comme si elle avait marché sans boire toute la journée précédente. Après cet épisode, si le début de la frayeur était revenu, identique, la suite avait toujours différé.

Longtemps inquiète de cette récurrence dans ses nuits, Paula consulta tout type de spécialistes. Pour certains, il lui fallait entreprendre un long travail visant à alléger son esprit de charges incrustées, en laissant aller sa parole sans plus y penser. Persuadés qu’elle avait été victime de quelque traumatisme, ils voulaient l’aider à retrouver, au tréfonds d’elle-même, ce qui la perturbait ainsi. Un manitou serait à l’écoute qui, de temps à autre, donnerait une indication ou un conseil pour lui permettre de continuer le cheminement mental. Cette opération qui durerait quelques années représentait l’investissement d’une somme d’argent que Paula avait bien de la peine à chiffrer, tant celle-ci lui paraissait démesurée eu égard à son état, certes encombré, mais à ce prix-là, vraiment ?

Forte de ces rencontres préliminaires, Paula avait alors consulté ses parents pour faire avec eux le tour de ce qui aurait pu lui causer quelque choc, l’angoissant ainsi chaque nuit. Elle avait raconté ses cauchemars, la récurrence des mammouths, les modulations et les détours des rêves ensuite. Son père l’avait regardée d’un air vaguement inquiet, bien qu’il soit habitué, par sa femme toujours une question à la bouche, à ce type d’étalage très personnel dont il se passait volontiers. Pour le coup, il était bien contraint d’y assister à défaut d’y participer.

Dans le mode opératoire de leur relation de couple, dès lors que sa femme en arrivait à ce type d’épisode — celui de la confidence — il avait systématiquement quelque chose à faire dans la pièce voisine, ce qui lui permettait de mettre en route son plan de sauvegarde : faire semblant d’écouter en trouvant l’astuce du jour pour recentrer la conversation sur un sujet anodin ou pour brouiller les pistes et ramener un propos léger. (…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *