Intersaison

Intersaison

Tous les ans la même vision. Dans les rues de la ville, des personnes en tee-shirts, bras nus. Des femmes en robe sans collant. Des hommes, jeunes souvent, en short et chaussures ouvertes. Des personnes débraillées comme on se croirait en été. Assises à la terrasse des cafés. Lunettes de soleil sur le nez. Dans les cheveux parfois. Visage offert au soleil devenu rare. Cou en quête de l’air fraîchissant.

Et puis, en complet paradoxe, d’autres emmitouflés dans des manteaux d’hiver. Chemise aux manches boutonnées sous un pull-over fin. Un col roulé ailleurs. Des écharpes jetées aux épaules. Des lunettes de soleil encore mais pas le temps de lézarder. Ni l’humeur d’ailleurs.

La goutte au nez, le mouchoir dans la poche,  chaussettes dans les souliers et frisson dans l’échine.

Il fait frais. Le changement de saison s’annonce avec radicalité. Dans la rue, certains sont dépenaillés tandis que d’autres sont très couverts. Étrange que les humains disposent de système de chauffage si différents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *