Empressé

Empressé

Faire vite. Faire le plein. Rentabiliser à tout crin.

Sans crier gare, combler la béance. Sans mots. Sans joliesse. Emplir avec tout ce qui passe à portée ce qui hurle d’être affamé.

Peur du vide. Peur du sombre. Peur de soi. Peur de vie.

Voir sans regarder. Écouter et ne pas entendre. Se déplacer sans cœur. Se mouvoir par angoisse. Tenir par ses représentations.

Aller parce qu’il faut en être. Manger parce qu’il faut se nourrir – combler ce qui sourd. Respirer pour ne pas mourir – pas encore. Rire peu, la tension est meilleure alliée. Faire l’amour comme tout le monde. Agonir le temps par tentative d´apprivoisement. Flétrir et racornir le sens de la vie.

Brutaliser l’existence. Bafouer ses rêves par convenance. Se tenir à côté de soi par crainte de se rencontrer.

Pourrir sa vie et croire que l’enfer c’est les autres. Si nombreux dans cette comédie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.