#Défi d’écriture : le partage !

#Défi d’écriture : le partage !

Bienvenue ! regardez bien la barre ci-dessous, tout y est !

Fil d’Ariane du forum – Vous êtes ici :AtelierPubliez vos textes #Défi d'écriture: #Défi d'écriture 17Yoki
Vous devez vous identifier pour créer des messages et des sujets.

Yoki

Yoki ouvre l’œil. Sur sa table de nuit, un groupe de musique brésilienne chante à pleins poumons. Ça change des moines grégoriens de la veille... Péniblement, elle ouvre l’autre œil et se lève en gémissant. Comme tous les jours, sa fenêtre est grande ouverte pour l’aération réglementaire. Elle se traîne jusqu’à son carré-repas, s’assoit sur sa chaise. Un déclic, le son de l’air comprimé qui se libère, son placard s’ouvre sur un café... et une part de fromage. Fichus bugs informatiques... Dans son quartier d’immeubles à bas prix, les ascenseurs nutritionnels ne sont pas entretenus régulièrement, alors ils se mélangent souvent entre les portions-repas... Elle soupire et boit son café tiédasse, en regardant par la fenêtre, avec envie, le ciel bleu et rose. Encore une journée à trimer au centre d’appels... Encore trois autres, et elle pourra descendre le grand escalier de son immeuble, pour sa promenade hebdomadaire en milieu bucolique. C’est un bel escalier en béton, elle a appris à l’école qu’on appelait ça un escalier « à double révolution ». C’est pratique, comme ça il y a ceux qui descendent et ceux qui montent, on n’est pas obligé de se croiser. Moins de risque de propagation de fausses nouvelles et de rumeurs. Moins de risque de révolution. En même temps, une révolution, c’est mathématique, ça vous ramène toujours à votre point de départ, alors, qu’elle soit double ou triple ne change pas grand-chose...

Le bouton du placard s’est mis à clignoter en rouge, elle appuie dessus, pour voir. Le petit haut-parleur intégré émet un son strident, suivi d’une ritournelle guillerette. Une voix annonce « Félicitations ! Vous avez gagné à la loterie de la Banque Alimentaire Universelle ! Aujourd’hui, vous avez droit à un jour de CONGÉ aléatoire et impromptu ! Aujourd’hui, vous avez la CHANCE d’avoir été sélectionnée pour être autorisée à ne RIEN faire ! » La porte du placard s’ouvre, un grand ourson en guimauve et chocolat au lait regarde Yoki de ses grands yeux étonnés. Il a un panneau en carton autour du cou : « Avant de me manger, va donc voir à ton balcon, une surprise t’est réservée ! » Elle prend l’ourson et se lève. Surprise est un mot mal choisi, elle sait déjà ce qui l’attend, elle l’a déjà vu, chaque jour c’est un balcon différent, mais c’est à chaque fois la même mascarade... Elle y va quand même, elle n’a pas le choix de toute façon, elle a été choisie... Une chaise longue est apparue sur son balcon. Le groupe de musique brésilienne est là aussi. Tous sourires dehors, ils chantent à pleins poumons en grattant leurs ukulélés avec enthousiasme. Elle s’allonge sur le transat et reçoit, lancés depuis un petit canon sur le balcon du dessus, juste à côté de la caméra de vidéosurveillance, une pluie de pétales de fleurs multicolores.