#Défi d’écriture : le partage !

#Défi d’écriture : le partage !

Bienvenue ! regardez bien la barre ci-dessous, tout y est !

Vous devez vous identifier pour créer des messages et des sujets.

sur l'autoroute des vacances

Ils partent retrouver Lucile et Jean dans leur maison des Cévennes. Lucile et Jean ont deux enfants, ceux d’Alice sont partis depuis longtemps déjà. Adrien aux États-Unis avec Amandine sa jolie compagne, et Noémie en Angleterre, où elle enseigne le français à de futurs exilés, ou expats, comme on dit en novlangue.

Lucile lui avait demandé de lui rapporter le vieux lave-linge qu’elle leur avait prêté quand ils avaient aménagé leur petite maison dans la Montagne Noire. Ils l’avaient chargée non sans mal dans le Kangoo. Jean, lui, avait hâte de retrouver cette vieille peinture maori qu’il avait rapportée de Tahiti quand il étudiait les effets des retombées radioactives sur les pangolins. Alice l’avait soigneusement rangée sur la lunette arrière du Kangoo jaune hérité de la poste.

Il est 13 heures. Paul a faim depuis déjà un long moment. Il lui tarde de s’arrêter pour grignoter le pique nique qu’Alice avait préparé : du pain complet au levain, un fromage de chèvre, trois tomates cueillies le matin même au jardin, et pour le dessert, quelques cubes d’ananas.

- On peut aussi manger le grillé aux pommes ?

- Non, dit Alice, c’est pour partager avec eux.

- Aller… Juste un peu ?

- Non.

Elle gare la voiture sur l’aire du Larzac presque déserte, à l’ombre de sapins centenaires. Paul, sort la glacière du coffre. Il cherche la couverture rouge qu’il se souvient avoir laissée au fond, près des valises.

- Merde, il faut tout sortir ! Y’a un bazar la-derrière ! Dit-il. Dis, Alice, pourquoi y a-t-il toutes ces lunettes de piscine ?

- J’ai dû les oublier quand j’ai amené les enfants d’Alex au lac, c’est pas grave.

- Et ces cartes postales ?

- Montre les moi.

Paul lui tend les deux cartes. L’une représente un paysage de montagne, elle vient de Californie, l’autre deux boîtes de conserve : des sardines à l’huile d’olive et des maquereaux au vin blanc.

- Je me souviens, dit Alice : C’est Clément qui m’avait envoyé cette carte de San Francisco, nous y étions allés ensemble autrefois. Il en avait la nostalgie, je crois.

- Il était amoureux de toi ? Comme bien des garçons, tu es si attirante !

- Non, répond-elle, ou alors j’ai oublié.

- Et l’autre, souviens toi, on nous l’avait donnée quand nous avions acheté pour 50 euros de conserves dans cette boutique à Cancale. Nous avions mangé des huîtres délicieuses en regardant la mer.