#Défi d’écriture : le partage !

#Défi d’écriture : le partage !

Bienvenue ! regardez bien la barre ci-dessous, tout y est !

Vous devez vous identifier pour créer des messages et des sujets.

fin de soirée

« Vous êtes jeunes, vous, répondit-il, et vos souvenirs amers ont le temps de se changer en doux souvenirs. » La fiction de France Culture se terminait ainsi.

Yvonne a l’âme philosophe, ce soir. Elle sirote une anisette, Alice et Paul une tisane de thym cueillie un peu plus tôt dans le jardin.

- Oui, dit Paul, c’est que je lui dis toujours : oublie les mauvais moments, ne garde que les meilleurs.

Alice sentit que c’était l’occasion de parler sans crainte avec sa mère.

- Tu sais, maman, je n’étais pas bien quand toi et papa me renvoyaient le dimanche soir. Je crois que c’est pour ça que je n’ai jamais été vraiment heureuse.

- Et moi, c’est le contraire, j’étais le plus heureux des garçons quand on me ramenait chez ma grand-mère.

- Alice, on faisait ce qu’on pouvait, on n’avait pas d’argent, l’appartement était petit. J’aimais beaucoup Francis. J’ai dû accepter de prendre sa fille avec nous. Je ne pensais pas que ça te faisait autant de mal. Tu étais à la campagne. Tu nous racontais comment tu t’occupais des lapins, du chat, et ce petit garçon qui te raccompagnait chaque soir en sortant de l’école. Tu avais l’air heureux.

- Je sais, maman. Je l’ai compris beaucoup plus tard, mais je crois que ça m’a marquée à vie. Je ne t’en veux pas, je ne te reproche rien. Je veux juste que tu saches.

- Tu vois, ma fille, comme ils disaient à la radio, moi, j’ai toujours gardé les meilleurs souvenirs. Même ce fameux accident, personne n’a été blessé, sauf le lapin. Alors…

- Il est tard, intervient Paul. Je vous laisse finir ? Parlez, si ça vous fait du bien à toutes les deux.

Alice le regarde traverser la petite pente, le regard tendre.