#Défi d’écriture : le partage !

#Défi d’écriture : le partage !

Bienvenue ! regardez bien la barre ci-dessous, tout y est !

Vous devez vous identifier pour créer des messages et des sujets.

à l'île de Ré

Deux enfants rentrent de l’école. Ils s’arrêtent un instant sur le pont, comme tous les soirs. Ils regardent au loin la ville, le clocher de la cathédrale, les voitures qui circulent sur les quais. Ils sont un peu tristes, comme tous les soirs où ils veulent retenir le temps, retarder le moment de se quitter. Nous sommes vendredi. Ils ne reverront pas jusqu’à lundi.

Léa a peur de rentrer chez elle : elle n’aime pas se retrouver seule avec maman qui boit parfois, et qui crie. Elle envie Florian qui pourra lire tranquillement en attendant le dîner.

Il la prend par la main. Elle le suit à contrecœur.

Il la raccompagne jusqu’au coin de la rue Doré. La mère de Léa n’aime pas les voir ensemble. Puis Florian rentre chez lui. Comme souvent à cette heure-ci, maman et papa sont sur le canapé, appuyés l’un contre l’autre. Florian les embrasse et demande : « je monte un moment dans ma chambre ; qu’est-ce qu’il y a pour le dîner ? »

Sans attendre la réponse, il grimpe l’escalier de bois roux qui craque un peu. Il s’assied à son bureau. « Il faudra que je range un jour... » pense-t-il un instant. Il allume l’ordi. Il ouvre le dernier fichier utilisé : deux enfants sous la pluie.doc. Il en est déjà à la page 10 ; il relit ce qu’il a écrit la veille, corrige quelques fautes, rajuste quelques tournures de style. Il se dit : « c’est pas mal, je pense que j’ai du talent ».

Arrive un SMS de Léa : « maman a bu, elle ne ma pas vu rentré » Cette orthographe énerve un peu Florian, lui qui aime les phrases soignées.  Il répond : « on s’appelle après dîner ? » « Oki »

Léa rêve. Elle se souvient quand papa les emmenait, elle et Alice, flâner dans les rues de Bordeaux. Il leur achetait des bonbons, des gâteaux. Souvent, elles n’avaient plus faim quand ils arrivaient tous les 3 au restaurant, mais elles étaient heureuses.

Elle appelle sa grande sœur : «Alice, tu te souviens de la fois où papa nous a laissées 10 minutes devant chez Valentin ? » « Oh oui ! Même qu’il ne nous a rien acheté ; on lui a fait la tête toute la soirée ».  Elles parlent encore quelques minutes. Léa sait qu’Alice s’ennuie chez sa grand-mère, surtout le week-end, sans les copains, sans Paul qui la raccompagne tous les soirs en rentrant de l’école. Mais elle parlent d’autre chose au téléphone, des prochaines vacances avec papa.

- Il t’a dit où on allait à Pâques ?

- Sur l’île de Ré, je ne sais pas ou c’est.

- On y était allés, tous les 4, mais tu était trop petite, tu ne t’en souviens pas.

Alice écourte la conversation, elle ne veut pas que Léa l’entende pleurer.

- Je te laisse, il faut que j’aille nourrir les lapins, à demain.

Alice aime bien caresser les lapins.