Paula Cassagne, appt 315 : 2/10

Paula Cassagne, appt 315 : 2/10

Épisode 2/10

Elle voyait et respirait la poussière que les animaux soulevaient à leur passage et que le vent, qui soufflait dans sa direction, transportait rapidement. Elle se sentait menacée. Elle paniquait. Le cauchemar ne faisait que commencer.

La nuit, elle se trouvait fréquemment poursuivie par une horde de mammouths à sabots. Si les mammouths à sabots appartiennent à une espèce inconnue pour la plupart des chercheurs ou autres connaisseurs des époques passées, Paula, elle, pouvait en parler durant des heures, avec de riches descriptions et une foule de détails. Dans ses rêves, les bêtes, immenses, qui formaient un troupeau désordonné et extrêmement bruyant, se précipitaient vers elle qui s’enfuyait, incapable de courir suffisamment vite pour leur échapper. À chaque fois que le troupeau la rejoignait, sur le point de la piétiner, le cauchemar la transportait ailleurs.

Elle se retrouva instantanément dans une grotte qu’elle identifia comme celle de sa tribu. L’endroit était familier et des congénères s’affairaient autour d’un feu. De la viande était découpée pour être mise à cuire. Des monceaux d’asticots jonchaient les tranches déchirées et Paula se réveilla en criant.

Une autre fois, alors que les mammouths s’apprêtaient à la piétiner, Paula se percha avec une agilité déconcertante dans un arbre, ses yeux fichés dans celui d’un lynx ou autre animal sauvage de l’époque. Elle feula, elle montra ses dents et la bagarre ne manqua pas de se produire. Là, Paula se réveilla avec des traces de griffes sur sa peau, complètement terrassée, en sueur, la gorge en feu comme d’avoir trop crié et oublié de boire pour apaiser la tension des muqueuses.

Elle fit les frais d’un rituel sacrificiel en préparation duquel elle fut suspendue dans une cage de bois et de corde, puis affamée, avant de se voir administrer des substances hallucinogènes. Elle se réveilla avec mal au ventre et une nausée irrépressible. (…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *