Camus, le métier d’écrire

Camus, le métier d’écrire

Quand 1958 s’entend comme 2013…

Après Beckett, Camus est l’auteur qui m’a donné envie de l’intelligence des livres. J’ai rencontré L’Étranger et un monde s’est ouvert. Lire, cela pouvait aussi être ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.