Cher automne

Cher automne

Elle aime l’automne pour les couleurs de saison. Unique moment de l’année où la nature se pare d’autant de gaieté. Elle aime l’automne pour l’air qui fraîchît et se charge d’humidité. Le soleil qui descend plus tôt derrière l’horizon laissant au-dessus des têtes une fin d’après-midi assombrie.

Elle aime l’automne pour les châtaignes en forêt, prétextes à de longues balades. Elle arpente les bois, ses sifflements accompagnent son refus de se faire passer pour gibier. Humus en sous-bois. Odeurs de champignons et de mousse. Des feuilles sous les souliers. Sons amortis et craquants. Bois éventrés au sol. Araignées entoilées.

Elle aime l’automne pour sa langueur, son invitation à changer de rythme, à se laisser aller au coin d’une cheminée. Regard perdu dans les flammes. Fascination grégaire. Plaisir du feu qui ravive et répand sa lumière chamarrée sur les visages réchauffés.

Elle aime l’automne pour les journées gris pluie, pour les ciels changeants et les orages parfois. Végétation en préparation de l’hiver, avant renouvellement de parure. Pour la vigne qui mûrit et ses étendues rouges au long des champs alignés.

Elle aime l’automne pour la douceur du climat. L’apaisement après les brusques changements estivaux, les grondements de chaud-froid et les zébrures à travers l’horizon.

Elle aime l’automne et se réjouit, chaque année, d´observer le paysage évoluer pour se transformer. Un passage de nuage et un autre ton, tantôt solaire, tantôt grisé. Un coup de vent et l’eau qui ondoie, défigure le reflet du ciel en miroir, là-bas, dans la perspective.

Elle aime l’automne et sent qu’elle mue, sa nature en écho. Désir de lever le pied, d’aller à l’essentiel, envie de calme et de plats lentement cuisinés. Journées raccourcies et lumière électrique. Bord d’océan et brassées iodées. Nuit au ressac et houle tumultueuse. Elle aime l’automne et chérit l’océan.

Elle prépare sa migration hivernale et laisse son esprit vagabonder vers la palette des couleurs qui viendront prochainement colorer les journées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *