Archives de
Catégorie : Carnets

Allumer le feu

Allumer le feu

— Fiction du réel — Elle n’en peut plus. Du tout. Elle n’en peut plus du tout. Les ennuis ont commencé il y a quelques semaines, non, quelques mois maintenant, il lui faut bien l’admettre. Elle l’a senti venir ce tournant. Elle l’a senti venir mais elle a cru que l’orage passerait, celui-ci comme les précédents. Une affaire de patience et de temps. Une affaire qu’elle essaierait de maîtriser autant que faire se peut. C’est ce qu’elle s’était dit quand…

Lire la suite Lire la suite

Un matin calme…

Un matin calme…

Au lever du jour, le brouillard a envahi le paysage. L’air est saturé d’humidité. Les berges du Tarn ressemblent étrangement aux Landes en hiver, l’odeur de résine en moins. Elle marche au long de la rivière. Bonnet couvrant les oreilles, gants doublés polaire, elle a enfilé une doudoune dont le gonflant d’air l’isole du froid arrivé trop tôt cette année. Changement climatique ou pas, elle peste d’avoir dû changer de garde-robe d’une semaine à l’autre. Remisés les collants fins, les…

Lire la suite Lire la suite

Les jeunes n’aiment pas l’herbe

Les jeunes n’aiment pas l’herbe

Pause déjeuner près de la médiathèque aux flancs rouges. Comme à l’accoutumée dès que le temps le permet été comme hiver, lycéennes et lycéens achètent leur repas dans le supermarché discount de l’espace commercial. Et pique-niquent à l’ombre des conifères de l’espace vert. Là, deux tables à lames de bois avec bancs reliés. Trois sièges en fer ajouré en guise d’assise, disséminés en trois points. Et sous un préau, deux autres banquettes de trois sièges. De l’herbe piquée de pâquerettes…

Lire la suite Lire la suite

Lundi matin

Lundi matin

Elle arpente les rues sac à main à l’épaule droite, sacoche à main gauche. Ciel gris sur trottoirs détrempés. La nuit a été pluvieuse, l’air est saturé d’humidité. Elle regarde ses pas pour éviter de glisser. Ses semelles tiennent le pavé. Ce matin, elle prendra le bus, bien moins onéreux que le train. Du simple au double d’après son étude comparée. La loi Macron n’y peut rien, c’est le Département qui a fait les lignes et les tarifs. Puisque les…

Lire la suite Lire la suite

Changement climatique

Changement climatique

L’automne n’en finit pas de dorer. De chauffer. Succession de vagues en douceur. Contraction de fraîcheur. Orages décalés. Ciel bleu clair sur horizon embrumé. Le brouillard est fréquent ces jours-ci qui maintient l’air en charge maximale de particules cancérigènes. Conduire ou respirer ? Conduire ou manger quand le plein est au pétrole cultivé ? Conduire et tuer ses congénères… On dirait le changement climatique. Réchauffement plus que saisonnier. Doux, trop doux le climat. On attendrait le froid, se plaindrait qu’il n’arrive pas….

Lire la suite Lire la suite

Hommage

Hommage

Il y a eu ces nuits interrompues. Trois. Trois nuits successives. Même heure. Trois fois une heure trente. Une heure trente et l’impression d’avoir fait sa nuit. Le corps comme reposé d’avoir trop peu dormi. Anormale sensation après un si court abandon, elle s’est dit avec ses yeux ouverts. Le ciel dégagé au dessus de son lit. Lumineux. La lune arrondie en un réverbère puissant. Halo sur les draps. Pleins feux sur son oreiller. Elle a fixé la fenêtre de…

Lire la suite Lire la suite

Cla-ri-fier

Cla-ri-fier

Vingt-trois degrés et demi. Elle prend la route sous ce panneau météo affiché dans sa voiture bourrée d’électronique. Sa voiture qui sait tout, tout le temps : où elle se trouve, quel jour on est, le temps qu’il fait, la lumière extérieure pour allumer les phares au besoin, la quantité de pluie qui tombe pour balayer le pare-brise à la juste mesure… Avec un tel engin, elle n’a même plus le luxe de se perdre tout à fait. Elle adorait…

Lire la suite Lire la suite

Thé vert nature

Thé vert nature

— Non Madame, le thé vert nature ça n’existe pas ! Il la regarde, sûr de son propos, debout dans la travée de « sa » terrasse. Sur le boulevard, allées et venues de voitures dont le bruit est couvert par les jets d’eau du bassin à proximité. Plateau sur main gauche, main droite fichée à la ceinture. — M’enfin Monsieur, avant d’être parfumé au jasmin, votre thé vert il était nature ! Renseignez-vous ! Palpitation au coin de l’œil d’un serveur…

Lire la suite Lire la suite

Danse à quai

Danse à quai

Il a peut-être vingt ans. Corps hébété de celui qui s’est mis en route trop tôt dans sa journée. Dos légèrement voûté par le poids du matin qui cahote au rythme d’une rame de métro automatisé. Regard mobilisé au sol. Tee-shirt barré pleine poitrine par les quatre lettres d’une marque de vêtements de sport. Bermuda en jean. Tennis en toile. Son sac à dos posé entre ses pieds. Il est appuyé au long coussinet qui permet l’assise debout. Sorte de…

Lire la suite Lire la suite

Plus jamais la Méditerranée

Plus jamais la Méditerranée

Front de mer. Mistral dans les oreilles. Elle se dit vent d’autan peut-être, parce qu’elle ne sait pas, au fond, où s’arrête le mistral et où prend l’autan. Elle extrait son mobile de son sac à main, appelle l’application de notes et saisit, pouces au clavier, la question à approfondir. Elle n’aime pas les questions sans réponses. Trop de ça pendant l’enfance. Trop de ce mystère de l’explication impossible qui la laissait bancale, insatisfaite. Son intelligence négligée, son avidité d’apprendre…

Lire la suite Lire la suite